Une très mauvaise surprise lors de notre retour de vacances !

Une très mauvaise surprise lors de notre retour de vacances !

Comme toutes les années, nous décidons de rejoindre avec les enfants le sud de la France en stationnant le véhicule sur le parking de l’aéroport afin de nous déplacer plus aisément, mais ce fut une mauvaise idée.

L’avion est très pratique pour voyager en toute tranquillité

Certaines familles prennent la décision de conduire leur propre voiture pendant près de sept heures afin de rejoindre le sable chaud de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Toutefois, le prix à payer est très fort puisqu’il faut jongler avec la chaleur à cause d’une climatisation absente, l’impatience des enfants, les embouteillages… Les vacances commencent mal avec une bonne dose d’énervement. Cette année, nous avons donc décidé d’opter pour l’avion, un moyen de déplacement beaucoup plus intéressant.

Une semaine de rêve avant de retrouver le quotidien

Ce véhicule toujours aussi imposant devait être stationné sur le parking de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle qui voudrait d’ailleurs améliorer l'expérience des clients afin de réduire l'attente lors des contrôles de police. Depuis le début de l’année, le temps a donc largement été augmenté pour le plus grand malheur des usagers. Toutefois, nous réussissons à prendre notre vol pour une semaine de détente et de relaxation dans le sud de la France. Après avoir goûté à de nombreuses spécialités culinaires, dansé sur la plage, réalisé de la plongée sous-marine, nous étions contraints de rentrer chez nous.

Un parking beaucoup moins onéreux et très facile d’accès

De retour à l’aéroport, il était inutile de chercher un taxi puisque notre voiture nous attendait patiemment, mais avec une mauvaise surprise comme si cette automobile avait voulu se venger en empruntant les mimiques du fameux film Christine. En effet, le coût du stationnement était exorbitant, nos économies mises de côté ont donc été dévorées. Notre moral était en berne surtout lorsque nous avons appris qu’à moins de six minutes en navette, un stationnement affichait jusqu’à 70% de réduction.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *