Tout devait bien se passer et pourtant...

Le site SurLeDépart.com est né à partir d'un constat. Prenez 5 minutes pour lire ce qui se dit sur les forums de voyages, ou écoutez votre entourage qui raconte leur départ en vacances. Il y a fort à parier que vous tomberez sur quelques anecdotes croustillantes qui ne manqueront pas de vous faire sourire ou bien vous pousseront à compatir.
C'est de là qu'est venue l'idée de construire un recueil de tous les petits tracas, les imprévus, les gros pépins (appelez ça comme vous voulez) qui peuvent arriver lors de votre voyage ou de vos week end.Nul besoin de se lamenter sur ces événements, c'est pourquoi nous avons décidé de traiter le sujet sous formes humoristiques et illustrées.
Que vous soyez professionnels ou particuliers vous pouvez nous soumettre vos idées, nous les retranscrirons dans la mesure du possible.
Nous vous souhaitons un bon départ



Quand on t’annonce que tu pars en martinique

Les Français s’installent en Martinique en 1635, signant le début de la colonisation.

Les tribus amérindiennes, qui peuplaient l’île à l’origine, sont progressivement éliminées et remplacées par les esclaves déportés depuis l’Afrique pour constituer la main-d’œuvre nécessaire à la culture du tabac vite supplantée par celles de la canne à sucre, du café et du cacao.

 

En 1745, la Martinique compte environ 80000 habitants…Dont 65000 esclaves ! La traite négrière s’opère principalement à partir de l’île de Gorée (au large de Dakar) et transite notamment par les ports du Havre, de Nantes et de La Rochelle.

Le 27 avril 1848, un décret dû au député Victor Schœlcher abolit enfin l’esclavage, contre la volonté des colons.

Le 22 mai de la même année, de sanglantes émeutes éclatent dans les différentes colonies antillaises. En Martinique, l’insurrection des esclaves démarre à Saint-Pierre puis s’étend à toute l’île.

Le 23 mai 1848, le gouverneur de Martinique proclame l’abolition de l’esclavage dans l’île, onze jours avant l’arrivée officielle du décret.

Plus de 70000 esclaves affranchis quittent alors les plantations…

Dès lors et pour répondre aux besoins de main-d’œuvre, de nouvelles populations – qui seront appelées « coolies » – sont amenées des comptoirs français de l’Inde.
A la fin du 19e siècle, environ un millier de Chinois débarque également en Martinique.

La société martiniquaise actuelle est le fruit de ce métissage façonné par l’histoire.

Et pour en savoir plus…

Visitez Le Château Dubuc, (Parc Naturel Régional de la Martinique, presqu’île de la Caravelle), une « habitation » du 17e siècle, aujourd’hui en ruine, ayant appartenu à de riches planteurs, par ailleurs trafiquants d’esclaves.
Outre les vestiges de l’habitation, vous pourrez découvrir sur place l’histoire de l’esclavage grâce à une exposition permanente de photos et reconstitutions bien documentées.

D’autres visites sont présentées sur www.voyage-martinique.fr

REPERES

Quelques définitions :
  • Habitation : domaine agricole (plantation, demeure et dépendances) appartenant aux colons.
  • Marron : esclave fugitif
  • Z’oreille : Blanc qui ne maîtrise pas la langue créole et doit « tendre l’oreille » pour tenter de la comprendre !
Quelques dates clés post-esclavagisme :
  • 8 mai 1902 : éruption de la Montagne Pelée (plus de 27000 morts à Saint-Pierre), Fort-de-France devient dès lors la capitale économique.
  • Loi du 19 mars 1946 : la Martinique devient un département.
  • Loi de 1982 : début de la « décentralisation » avec l’adjonction d’un Conseil Régional et la mise en œuvre d’une politique de développement politique, social et économique propres à chaque Région d’Outre-mer.
  • Referendum de décembre 2003 : les martiniquais disent NON à une « collectivité territoriale nouvelle » qui remplacerait la Région et le Département (en Martinique comme en Guadeloupe).

N’oubliez pas les filtres pour purifier l’eau lors de vos vacances

N’oubliez pas les filtres pour purifier l’eau lors de vos vacances

Dans quelques jours, vous prendrez la route des vacances, vous devez donc préparer votre valise dans les règles de l’art. Mis à part les vêtements et la trousse dédiée aux médicaments, vous devez impérativement opter pour des filtres.

Un système révolutionnaire pour avoir de l’eau purifiée même pendant vos vacances

Ce ne sont pas ceux dédiés à la cafetière qui viendra vous épauler, mais plutôt ceux consacrés à une carafe d’eau. Cette dernière devrait rapidement rythmer votre quotidien puisque vous pourrez découvrir le véritable goût de cette boisson. Au fil de vos voyages, vous avez sans doute déjà constaté des saveurs très différentes d’une ville à une autre. Cela est en partie dû aux traitements, mais également aux substances présentes. Pour les supprimer, vous pourrez éventuellement vous focaliser sur Lifestraw.

Luttez contre la déshydratation en ayant toujours une bouteille d’eau

Dans le commerce, vous n’aurez aucune difficulté pour trouver une carafe compatible avec cette volonté de déguster une eau purifiée. Les enseignes proposent donc des comprimés que vous pouvez déposer dans un verre avant de boire ou dans une bouteille si vous avez l’intention de réaliser une randonnée de plusieurs heures par exemple. En effet, l’hydratation est un point important à ne pas négliger surtout lorsque les températures sont élevées. Votre corps évacue rapidement ce liquide via la transpiration, ce qui peut causer une déshydratation.

Les filtres et les comprimés sont très faciles à transporter

Il existe des filtres que vous déposez dans une carafe ou une gourde compatible. Cette précaution est également très intéressante lors de vos voyages à l’étranger. Généralement, vous achetez des bouteilles d’eau minérale, mais le coût peut rapidement être significatif, d’où l’intérêt de vous focaliser sur ces dispositifs à base de filtres ou de comprimés qui ne prendront pas une place importante dans votre valise.

Les Français apprécient les locations saisonnières chez les particuliers

Les Français apprécient les locations saisonnières chez les particuliers

Si vous cherchez une location pour vos prochaines vacances, vous aurez sans doute tendance à vous renseigner auprès des particuliers. Ces derniers ont donc largement investi le marché puisque ce secteur connaît un succès sans précédent.

Une location saisonnière dans le nord ou le sud de la France

Auparavant, les touristes optaient immédiatement pour des agences spécialisées, mais avec l’essor d’Internet, les cartes ont été totalement redistribuées. Désormais, il suffit de naviguer sur des plateformes pour trouver rapidement votre bonheur. Les professionnels ne sont plus les seuls à être sollicités lors de ces démarches que vous souhaitiez partir à Cap d’Agde dans le Languedoc Roussillon ou à Calais dans le Nord.

700 000 hébergements sont disponibles via cette méthode de réservation

Les locations saisonnières entre les particuliers connaissent donc un très grand succès. Une étude nous apprend que ce sont près de 700 000 hébergements qui sont disponibles sur le sol français. Vous n’aurez aucune difficulté pour mettre la main sur un appartement ou une maison idéalement située. Les experts du tourisme ne sont plus les seuls à débarquer sur ce marché. Cette tendance est expliquée par les coûts qui sont généralement très intéressants, mais la proximité est aussi un point fort à ne pas négliger. Vous pouvez choisir véritablement votre logement en vous focalisant sur plusieurs critères.

Les locations entre les particuliers ont le vent en poupe en France

Cela donne donc des idées à des Français qui se lancent dans l’acquisition de biens immobiliers afin de les transformer en une location saisonnière très réjouissante. Les statistiques annoncent près de 26 millions de nuitées par an qui sont enregistrées, cela montre que ce marché a le vent en poupe. Ce dynamisme est d’ailleurs affiché dans toutes les régions de France même si certaines sont un peu plus attractives que d’autres pour les touristes.

Lisbonne est l’une des destinations privilégiées pour les vacances

Lisbonne est l’une des destinations privilégiées pour les vacances

Si vous avez l’intention de vous envoler pour quelques jours de vacances, certaines destinations ont les moyens de vous attirer. C’est le cas pour Lisbonne qui est une ville souvent citée dans ce classement des zones les plus intéressantes.

Envolez-vous vers une destination ensoleillée

Le soleil n’est pas toujours au rendez-vous en France, vous avez donc le souhait de partir à sa rencontre. Alors que la grisaille entache votre quotidien, vous avez sans doute ce besoin de prendre un billet d’avion pour Lisbonne. Vous aurez ainsi le loisir de vous envoler pour une destination susceptible de vous réchauffer et surtout de vous transporter dans un univers réjouissant.

Les vacanciers choisissent généralement Lisbonne afin de goûter aux rayons du soleil

Les Français préparent leurs vacances quelques mois avant ce départ. Les tendances se dessinent donc rapidement et pour cet été 2017, il semble que Lisbonne soit une ville particulièrement bien classée. Les spécialistes ont ainsi constaté que Paris restait la destination la plus appréciée par les habitants des autres régions, mais également les étrangers. Ils sont nombreux à vouloir contempler la Tour Eiffel afin d’admirer sa superbe. En seconde position, nous retrouvons Lisbonne, qui reste un choix très appréciable surtout pour les adeptes de la chaleur. Si cette ville ne comble pas vos attentes, vous pourrez toujours choisir la troisième place.

La proximité de Barcelone rend cette destination très réjouissante

En effet, Barcelone vous propose une destination très ensoleillée pour vos prochaines vacances. Cette ville d’Espagne est très intéressante, car les vacanciers ne sont pas les seuls à la prendre en compte. De nombreuses sociétés misent aussi sur cette commune pour les séminaires. Pendant un week-end ou même 48 heures, ils ont le plaisir de goûter aux rayons du soleil tout en étant à quelques heures seulement de la capitale française.

Partir en colo, c’est quand même sympa !

Partir en colo, c’est quand même sympa !

Les jolies colonies de vacances que célébrait dans les années 1970 le chanteur français Pierre Perret ne sont pas qu’un vague souvenir du passé, pour les quadragénaires d’aujourd’hui. Certes tous ceux qui sont partis en colonie durant leur enfance ou leur adolescence en ont gardé de bons souvenirs et parfois même des relations amicales. C’était le bon temps, n’est-ce pas, mais cela pourrait bien se conjuguer au futur aussi. Car aujourd’hui il s’agit de leur progéniture, et cette belle expérience que ces parents ont eue reste l’un des moteurs principaux pour envoyer, confiants, leurs enfants dans un centre dédié.

Les enfants vont s’éclater

Loin des centres aérés urbains ou des activités périscolaires gérées par des jeunes gens plus motivés par leur maigre rémunération que par la qualité de ce qu’ils vont proposer aux enfants, les colonies de vacances, elles, emploient du personnel vraiment qualifié en animation et motivés par leur job estival. Si les animateurs de colo à la mer ou à la montagne ne prennent pas eux-mêmes du plaisir à encadrer les enfants dans le but de leur faire passer des vacances agréables, c’est qu’il manque quelque chose. En l’occurrence le renouveau du camping comme de la colo est ancré dans le 21e siècle et ce que les enfants vont vivre durant cette période sera à coup sûr inoubliable.

De nombreuses activités variées

En plus de la vie de groupe sans les parents pour les éduquer voire les sermonner, ni les petits ou les grands frères et sœurs pour les embêter, les enfants auront déjà un peu plus de liberté quotidienne. Mais le mieux est que l’on va leur proposer des activités sportives : de l’équitation, du football, de la danse et pour les plus grands de la via ferrata, de la moto… Bref autant d’activités qui leur plairont, pendant que leurs parents pourront, eux, changer un peu de rythme avant de les retrouver pour partir en vacances avec eux.

Quand tu pars en Corse juste après un super festival avec des artistes que tu voulais voir

Quand tu pars en Corse juste après un super festival avec des artistes que tu voulais voir

Alors cette année,on est plusieurs à avoir fait l’erreur de prendre les billets d’avions avant de se renseigner sur les animations de l’été. Et franchement, je le regrette beaucoup ! Je m’explique.

Pour cette année, je me suis décidé pour un séjour sur l’Ile de Beauté, tout simplement parce que je n’y suis jamais allé et que tout le monde dit que c’est “tellement beau !!”. Alors cette année, direction Bastia en avion et j’ai même déniché un super camping à Kalliste, juste à côté de SAint-Florent, qui est l’une des plus belles cités corses. On pourrait d’ailleurs la comparer au Saint-Tropez tant l’ambiance est chic voire un peu jet set… Bref, ce n’est pas le problème !

Un grand festival dans un cadre féerique

Comme d’habitude, j’ai fait au moins cher et j’ai trouvé des billets fin août et le camping avait encore de la place, alors j’ai tout booké rapidement. Et après, seulement après, j’ai commencé à lire des forums, des guides et prendre des avis d’amis qui avaient été, même plusieurs fois. Et donc avant hier, je découvre que l’île de Beauté organise pas mal de festivals de musique dont un JUSTE à côté de mon camping, enfin à Saint Florent plus précisément, à la citadelle comme départ, bref un spot magnifique ! Alors je me rends sur le site du festival qui s’appelle Porto Latino et là, je vois que des groupes que je rêve de voir dont Puerto Candelaria et OfenBach ! “Ah ben parfait, je saurai quoi faire de mes soirées”. Je sors direct la carte bleue pour réserver avant que ce soit complet, et là tiens, au fait c’est quand ? je me demande. Et là, évidemment, les dates ne correspondent pas : le festival commence le 5 août et se termine le 8 et j’arrive le samedi 12…

Déjà que les gens font une drôle de tête quand tu leur dis que tu pars sur l’ile de Beauté, là avec mon sens aigu de l’organisation, j’ai fait rire beaucoup de monde !